Les quatre intelligences artificielles
TimeWorld rapproche la science des citoyens par le biais de l’histoire des sciences et de celui de questionnements actuels ou prospectifs. C’est l’opportunité de rencontres entre chercheurs, industriels, universitaires, artistes et grand public. C’est un espace de partage des savoirs, des expertises, des points de vue où les sciences humaines et sociales viennent s’associer aux sciences expérimentales pour offrir à tous matière à cogiter. TimeWorld incite à la curiosité, à l’ouverture d’esprit, à l’esprit critique ainsi qu’à la pratique du débat. Au centre de la scène, les chercheurs, les experts exposent leurs travaux à un large public, dont celui du monde de l’industrie.

L'intelligence artificielle mesurée

L’ I.A. est-elle capable de prédire elle-même quand elle dépassera l’intelligence d’un humain, puis de l’humanité toute entière ? La boîte noire de l’ I.A. présente une infinité de défis quant à sa mesure ou démesure, et à celle de ses impacts. Elle permet une accélération de la recherche. Même si elle demeure problématique dans le domaine des sciences humaines, elle nous équipe d’outils pour gérer des macro et microsystèmes complexes, source de création de savoir tant en finance qu’en cybersécurité. Ses applications transforment la cryptologie et permettent un meilleur contrôle des risques industriels.
Mathématiques ‐ Physique ‐ Informatique ‐ Finance

L'intelligence artificielle du vivant

L’ I.A. est un animal complexe, hybride de certitudes mathématiques et d’approximations statistiques qui se nourrit de données empiriques. L’ I.A. est adaptée à la stochastique biologique du vivant avec ses variables nombreuses, divergentes, voire contradictoires. Elle permet d’identifier des signaux faibles sur des mégadonnées comme des patterns émergents sur des données en petite quantité, voire éparses dans le temps. A quel stade de l’évolution de l’I.A. du vivant en sommes-nous et quelles sont ses prédictions de croissance ? Peut-elle nous permettre de créer la vie artificielle, ou du moins un hybride biotique ?
Médecine ‐ Biologie ‐ Climatologie ‐ Géologie ‐ Évolution

L'intelligence artificielle perçue

L’ I.A. est par nature invisible. Nous n’en percevons pas les opérations complexes, mais nous constatons ses effets puissants. Les uns y voient une intelligence augmentée au service de l’homme dans toutes ses activités, incluant la rationalisation de sa gestion sociale ; les autres en dénoncent l’aliénation déshumaninante, potentiellement dangereuse, dans la mesure où nous en perdons le contrôle technologique, démocratique, notamment éthique. L’I. A. peut elle devenir autonome ? C’est un enjeu central pour notre avenir.
Sciences cognitives ‐ Psychologie ‐ Philosophie ‐ Sociologie ‐ Histoire ‐ Économie

L'intelligence artificielle dans l'art

L’I.A. jouera-t-elle un rôle de plus en plus important dans les arts ? Dans l’authentification et l’analyse des oeuvres, mais aussi dans leur création par simulation d’oeuvres anciennes, et par introduction volontaire dans le processus créatif, notamment en musique, photographie, littérature… L’I.A. d’algorithmes, de l’analytique du Big data, dans le collage, dans le multimédia, dans l’interactivité et la participation du public vont-ils remettre en question les notions même d’auteur, d’œuvre, de thématique, de marché et de fonction sociale de l’art ? Un art « machinique » libéré des individualismes humains? Ou un « art augmenté »?
Littérature ‐ Musique ‐ Arts plastiques ‐ Cinéma ‐ Photographie ‐ Jeux